"Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion.

Les gens doivent apprendre à haïr, et s'ils peuvent apprendre à se haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer.

De l'expérience d'un extraordinaire désastre humain, doit naître une société dont l'humanité tout entière sera fière."

                                                                             Nelson Mandela

 

Un signe de "tendresse"  ..... Michel Bruzat

Bienvenue au théâtre de la Passerelle !

 

 

Le théâtre de la Passerelle accueille une centaine de spectateurs, dans le quartier du champ de juillet, à Limoges. Son directeur artistique, et créateur, Michel Bruzat, défend depuis 29 saisons l'ambition de Louis Calaferte, pour qui, "le devoir de l'art est de fracasser les consciences". Ce lieu de rencontres et d'échanges, mettant au coeur de toutes ses créations l'humain, l'être, vous invite à découvrir sa saison 2015-2016

 

CARTE BLANCHE AU

COLLECTIF ALEAS

 

Du vendredi 4 au samedi 5 mars à 20h30

Dimanche 6 mars à 18 h

 

Mise en espace : Lolita Bruzat

Mise en musique : Stéphane Czeski

Lumières : Franck Roncière

 

ENTREE LIBRE ... ENTREE LIBRE ... ENTREE LIBRE

 

"Ferme les yeux et rêve petite fille 

Ecoute le son des vagues et le souffle du vent.

Respire à plein poumons, redresse la tête et souris 

Une danse proche de la transe apparaît sous une pluie de sable. Un Chapiteau prend vie et forme humaine 

Un chant sort tout droit des tripes de mon ventre.

Une correspondance insolite pointe le bout de son nez

Une mélodie fait vibrer mon coeur.

Dans l'obscurité se cache souvent la lumière"           Lolita Bruzat

SONATE POUR PENSEE ET PIANO

Sur les textes de Pierre Dac, Musique et propos de Erik Satie

Mise en espace : Michel Bruzat - Eclairages : Franck Roncière

Textes dits par Eric Fabre - Au piano : Jean-Louis Delahaut

 

Vendredi 18 et samedi 19 mars à 20h30

Dimanche 20 mars à 18h

 

Spectacle accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes

Prédominance du texte sur la scénographie

 

Ici un propos, à vif, vous foudroie d’un trait qui derrière sa drôlerie peut être bouleversant, là une harmonie, aussi vivement, vous emmène ailleurs, sur des chemins inattendus.

Des Pensées de Dac aux Mémoires d’un Amnésique de Satie le chemin est court, mais haut en humour, en téléscopages hilarants, en inventions verbales acrobatiques qui nous chatouillent tout de même l’interpellomètre créatif, sociétal, personnel et portatif. Penser en souriant, rire en coin sur soi-même, goûter à la poésie pure du verbe en folie de Pierre Dac (folie, dites-vous ? Voire), savourer la musique géniale de Satie, stupéfiante, fondatrice, qui inspira Debussy, Ravel, Milhaud ou Honneger, voilà de la sagesse en barre !

La rencontre du « phonométrographe » et de l’inventeur du Schmilblick au prétexte d’une « Sonate pour Pensées et Piano » était inévitable. En trois mouvements et deux instruments elle met verbe et musique au diapason le plus pur de très modernes harmonies.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

TRES BIENTÔT

Vendredi 4 au samedi 5 mars à 20h30

Dimanche 6 mars à 18 h

 

 

CARTE BLANCHE AU COLLECTIF ALEAS

Vendredi 18 et samedi 19 mars à 20h30

Dimanche 20 mars à 18h

 

SONATE POUR PENSEE ET PIANO

Sur des textes de Pierre Dac,

Musique et propos de Erik Satie

Partenaires